Fahrenheit 451

Publié le jeudi  28 novembre 2013
Mis à jour le vendredi  28 novembre 2014

Europeana, une brève histoire du XXe siècle

Fahrenheit 451, 15/05/2009


Voici le vingtième siècle revisité en désordre, sur un ton neutre, avec une narration très proche de celle d’un enfant, dans les répétitions, les enchaînements, la construction. Il en résulte un effet comique singulier qui accable la grande histoire avec ses évènements tragiques et ses différents mouvements d’idées, ses grilles d’interprétation du monde. A quelles horreurs tout cela n’a t-il pas mené sous couvert de logique ?

La vie de ce siècle remue dans ce court texte avec toutes ses contradictions, ses erreurs. Elle apparaît absurde, dénuée de sens, malmenée par cette écriture et cette structure originales. C’est une attaque réussie contre le sens de l’histoire et ce siècle. Un combat de l’absurde par l’absurde. On sourit amèrement à chaque ligne de toutes ces illusions, de toutes ces âneries qui nous ensorcellent et nous conduisent à des tragédies sans noms sous couvert d’ambitions légitimes, de grandes idées. Mais très vite on se reprend : l’histoire c’est sérieux et surtout mortel !