Rue 89 (Jean-Pierre Thibaudat)

Publié le mercredi  20 juin 2012
Mis à jour le jeudi  26 janvier 2017

Europeana. Une brève histoire du XXe siècle

Jean-Pierre Thibaudat

Rue 89, le 21/06/2009


Mi-tchèque, mi-français, traducteur et curieux de son temps, Patrik Ourednik était bien placé pour écrire « Europeana », une histoire brève autant que loufoque. Mi-folle, mi-raisonnable, faussement vraie et vraiment vraie, une histoire au pas de course du XXe siècle. Filante comme l’allure du coureur dopé qui tourne autour de la piste et fait des tours à donner le tournis.

La force du texte d’Ourednik, c’est de prendre le XXe siècle comme il lui vient, par tous les bouts, sans hiérarchie sélective, sans chapître. On passe de l’invention de Barbie à celle du Goulag, de l’apparrition du soutien gorge qui libère la femme à l’attentat de Sarajevo qui ouvre un boulevard sanglant.

Tout semble mis sur le même plan, mais certains événements reviennent plus que d’autres au devant de la scène : les camps nazis, les camps soviétiques, le tourniquet des idéologies de préférence totalitaires.

Ourednik saute d’une rive à l’autre, s’amuse de tout y compris des idées toutes faites. Il rend concret des chiffres abstraits, transforme des millions de morts en kilomètres de cadavres. Il y a du Perec et du Desproges chez cet homme là.